IZIA




Je suis bien en retard sur la sortie de l’album (2009…) mais peu importe, il était obligatoire que j’en parle.J’ai découvert cette artiste en lisant un journal ou un magazine dont je ne me souviens plus le nom (cuite de la veille oblige…).Une très jolie photo ornait la page sur laquelle se trouvait un court article sur la fille de Jacques Higelin et son groupe.Première impression :

Encore une fille à papa qui fait de la musique de merde et adopte ces putains de stéréotypes Rock’ n Roll très à la mode depuis quelques années… Mais ma foi, elle a une plutôt belle gueule …, allons voir ce que ça vaut…Deuxième impression :Je me rend sur « deezer » (qui à l’époque ne nous bombardait pas de publicité et ne nous restreignait pas à 5 pauvres heures d’écoute), tape « Izia » et lance, l’air dubitatif, la première chanson de l’album…Premier riff… ah ouais … cris, batterie et basse arrivant … mais dis donc … puis cette voix ! … PUTAIN MAIS … (RE) PUTAIN MAIS C’EST SUPER COOL EN FAIT !!!!! …Puis arriva la deuxième chanson, la troisième, la quatrième … et enfin la douzième.OUAHOUAHOUAHAHAHA ! Y AURAIT-IL UN DIEU ?!

(tout ça pour dire que j’ai bien fait d’écouter cet album dans lequel il n’y a sincèrement rien à jeter !)L’album en lui-même est enregistré avec un son très brut ce qui lui confère une putain de putain de pêche !!!Mais justement… Ayant eu l’occasion d’aller voir le groupe en live au « Ouest Parc Festival » au Havre fin 2009, je dois dire que ce « son brut » se rapprochant d’un « son live » ne m’a pas permis de prendre la claque que j’attendais.En effet, j’ai entendu l’album joué quasi intégralement à l’identique (sauf « Sugar Cane » qui ne figurait pas sur la setlist bien que cette dernière soit particulièrement réussie mais trop calme pour le live…).
Les musiciens ne bougent pas beaucoup sur scène, sauf le batteur qui se donne à fond. Izia, elle, bouge un peu, ondule, convulse, mais n’arrive pas à me convaincre.
Je n’arrive pas à sentir LA RAGE. Je dandine donc tout le concert.Cette prestation est à l’image des dernières critiques de live d’Izia émanant d’un magazine « BOBO/Baby Rocker » dont je me méfie (Rock and Folk) mais qui est en mesure, de temps en temps (très peu), de donner des avis dignes d’intérêt.Cette critique faisait état d’un manque de plus en plus flagrant d’entrain lors des derniers shows et de la terrible manie de la belle d’en faire toujours trop avec sa voix qui pourtant est naturellement hors normes !En conclusion, rien ne sert d’en faire trop, il est normal qu’au bout d’approximativement 2 ans de tournée le quatuor se lasse de jouer tout le temps les mêmes compos… S’il vous plait, mettez vous à écrire le nouvel album et surtout,
SURTOUT, ne nous décevez pas (la barre est très haute)…

Ps : Izia, la pub petit bateau... T'étais pas obligée...

Posted in , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.