Vinyl Sessions Part 1- The Damned Anything


Il y a de ces groupes qui avec le temps tombent dans les oubliettes du Rock and Roll.
Monté en 1976 en pleine révolution "Doc Martens/Pogo/Bière" The Damned est un groupe qui a sa part de légende. Fruit de la séparation des London SS ( Mick Jones du Clash et Tony James Generation X) le groupe débute en première partie des branleurs Sex Pistols et sont signés sur le mythique label Stiff Records avec qui ils commettent leur premier album éponyme, véritable manifeste du punk britannique.
Les années passent et les galères s'accumulant (nombreux changements de line-up et recherche permanente de compagnies d'enregistrements) c'est avec le courant New wave que le groupe retrouve son souffle.
Sorti 10 ans après l'apparition du groupe, l'album Anything est un chef d'oeuvre du mouvement cold-glam-punk dont ils sont le fer de lance. C'est aussi un magnifique exutoire pour Dave Vanian, chanteur torturé à la voix "caveuse" qui tend depuis le début du groupe à se faire passer pour un vampire.
Anything jongle parfaitement entre hymnes symphoniques pré-gothiques dans la lignée des Cure et Joy Division ( TighTrope Walk - The Portrait) et morceaux glam-punk (Psychomania).
Déjà très populaire aux Etats-Unis, les Damned profitent à la sortie de cette album d'une reconnaissance de la part de la critique, ce qui met fin à leur errance entre les maisons d'enregistrements.
Morceau d'ouverture Anything est la grande perle de cet album, et porte l'empreinte furtive du très grand roi de la pop : David Bowie.

C'est donc avec Anything-The Damned que débutent ces Vinyls Sessions qui sont des chroniques d'albums grands formats, à découvrir ou redécouvrir tous les dimanches soirs sur Black Box Baby !

http://www.youtube.com/watch?v=qzHvZpDJAzg


Posted in , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.