Baxter Dury - Happy Soup


2011

[9.5/10]

Apparemment, Baxter Dury est un mec pas trop pressé par la vie.  Un premier album en 2002 (Len Parrot's Memorial Lift) puis un second en 2005 (Flour Show) et puis ... plus rien. Mais qu'a bien pu faire le fils de Ian Dury durant six ans ? De son propre aveux, le compositeur/chanteur/musicien/producteur  à du faire face à une impasse créative. Produisant les français d'Alister, il tente de se retrouver en pratiquant le sport (Marathon de Londres), qui lui ré apprend le gout de l'effort.
Sur l'album, nul renouveau musical transcendant, pas de grosse claque dans la gueule, on est pas en face d'un album révolutionnaire. C'est un peu, en résumé, l'histoire d'un mec en une dizaine de chansons. Ça parle de filles, de soirées, de l'été, du soleil. Le tout sous couvert d'une certaine touche de mélancolie. Baxter Dury, c'est ce type qui à vécut six ans sans faire de musique  ou presque, cherchant un vague intérêt dans d'autres activités sans jamais trouvé. La vie ennuyeuse mis en  musique par un trio guitare/Basse/Batterie épaulé par quelques claviers discret et la voix de Madeleine Hart pour les choeurs. Tantôt crooner, tantôt pop, tantôt indéfinissable, la musique de Baxter Dury me fait  pensé au pages d'un journal intime  mis en musique, le genre qu'on écrit  le dimanche après midi dans sa chambre, un jours de pluie, en écoutant ses disques préférés. C'est calme, toujours enlevés, discret, sans prétention, et au final, on se prend à aimer. 


Posted in , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.