Overwerk - The Nth Ep


2012 
Paradigm Records 
Bandcamp / Soundcloud /




Bandcamp n'en finit plus d'offrir aux internautes d’excellents albums qui ne devront jamais connaitre le succès qu'ils méritent, tout genres confondus. C'est donc le cas avec Overwerk et son superbe The Nth Ep . Qu'avons nous là ? Six morceaux et autant de bombes taillées pour le dance floor. Un savant mélange de style entre musique éléctro, house, dubstep et même un peu de trance ! Ha oui, ça me revient, ça vient de Londres, ceci expliquant cela, sans doute. 
The Nth, première chanson éponyme commence sur les quelques notes de claviers récurrentes du film "Rencontre du troisième type"  avant de monter en puissance doucement durant près de deux minutes, une introduction à base de cuivres et de synthés très catchy très à la mode, de samples de piano , on notera la similitude avec le dernier  album du français Data, au niveau du son et de l'ambiance. "Alive", second morceau, est un morceau à la structure hyper classique et donc très efficace, encore une fois, monté en puissance, silences savamment orchestrés et beats façon Justice (période Cross) pour notre plus grand plaisir. "Odyssey" troisième morceau central flirt avec le dubstep, fait penser au travail de Noisia ou Kill The Noise , sans allez jusqu’à citer Skrillex mais presque. Il en va de même pour le reste de l'Ep, véritable turbine pour les clubs qui envoie du steack en live.  En résumé donc, un album hyper efficace à la hauteur de ce qu'on attend de lui, à savoir faire bouger, avec un vrai son bien putassier. On notera quand même un certain travail de recherche au niveau mélodique, qui permet  à l'album d'éviter toute comparaison avec un certain David Guetta, ouf !
8/10



Pays/territoire : Londres, Royaume-Uni
Posted in , , , , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

One Response to Overwerk - The Nth Ep

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.