Disappears - Pre Language



2012
Kranky
Spotify / Deezer / Myspace / Website 
Disappears est un petit vent frai dans mon paysage musicale, vue que je sature complètement des productions faussement indé qui usent et abusent de la reverb. Tout au long des neuf pistes et des trente cinq minutes de l'album, Disappears se fait le porte parole d'un certain rock flirtant du coté des 70's . Délibérément psyché façon 13th Floor Elevator, faussement vintage, leurs musique n'en sont pas moins moderne. Si vous pensez que ça ressemble  un peu à Sonic Youth, rien de  plus normal, puisque Steve Shelley est dans la place, soit l'assurance de compositions intelligentes, noisy et punchy, musique qui s'écoute aussi bien sobre que complètement défoncé. Pre Language n'est pas un album révolutionnaire, c'est une plongée dans un type de musique qui se veut un hommage, et si ce n'est pas un album exceptionnel, il n'en reste pas moins très bon malgré une légère baisse de tension vers la fin.C'est un souffle électrique salutaire dans le marasme quotidien. De part sa brièveté, il s'écoute facilement en entier, sans bouder son plaisir. Un disque qui devrait surement faire connaitre le groupe internationalement, en tout cas espérons le.  
7/10 



Pays/territoire : Chicago, Illinois, États-Unis
Posted in , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.