Menomena - Moms




























2012
Barsuk Records
Deezer / Spotify / Web

Menomena, groupe indé rock originaire de Portland vient de lâcher son cinquième album depuis peu, attardons nous un peu sur ce disque.  son prédécesseur Mines sortit en 2009 m'avait fait bonne impression sans toutefois me donner envie de le ré écouter régulièrement, si ce n'est au hasard d'une playlist. Je me rapelle de leurs compositions travaillé, très mélodieuses et qui avaient tendance à mettre de très bonne humeur, ce mélange entre douceur et guitares saturées sur certains titres, bref, un bon album mais que j'ai finit par presque oublier (en 2009 pour la musique c'est le moyen âge, tout vas si vite...)

Avec Moms, on est un cran au dessus. Plumage ouvre l'album de façon assez tonitruante, mélange bruitiste et efficace qui met directement dans l'ambiance. Le reste déroule naturellement. Je découvre tout les élément qui ont fait le succès du précédent opus, les morceaux sont toujours très travaillé, avec des ambiances très particulière, je note quand même le coté plus orchestrale des pistes de l'album (Pique, Capsule) , l'utilisation de synthés omniprésent (Baton) , une petite ballade au piano qui se finit dans un bouillonnement de guitares saturées sur Heavy Is As Heavy Does . De mon humble  point de vue , l'album décolle dès le départ et finit par carrément se mettre en orbite basse à partir de Giftshoppe . Flamboyant, le reste de l'album égrène sont  lot de pépites sans aucun temps mort, Skintercourse, bien que de facture classique reste un excellent  morceau pop/rock mais se fait  oublier  par un Tantalus psychédélique, tout en douceur, avec sa ligne de basse épurée et ses claviers aux harmonies aérienne, c'est le véritable tube de l'album, 4'46 de pur musique, un morceaux à la richesse incroyable, fourmillant de détails et qui porte l'album à lui tout seul, rien que  pour  ça, il faut l'écouter. One Horse clôture l'album de belle manière, une chanson qui oscille entre tristesse et espoir, tristesse qu'un si bel album ne soit pas connu du grand  publique, espoir quand  à la qualité d'une tel musique qui relève le niveau , et bien sur, la satisfaction de pouvoir appuyer sur play une fois de plus.

Franchement, un des meilleur disque que j'ai écouté depuis longtemps, riche, varié, ou chaque pistes est à sa  place, ou les chansons ne ressemblent  pas aux  précédentes, Menomena signe  là un grand disque.

9/10

Posted in , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.