Fuck Buttons - Slow Focus

























2013
ATP reccordings
Spotify | Deezer | Web

Fuck Buttons, c'est avant tous, dans mes souvenirs, une des plus grosse claque dans la gueule de la musique électronique que j'ai eu ces dernières années. Découvert avec Tarot Sport en 2009, je n'ai jamais cessé depuis de les ré écouter de temps en temps, cherchant parfois, en vain, l'annonce d'un prochain album sur le net.
De longues heures passé à écouter les deux dernier albums, et autant de voyages dans l'espace, autant de trajets en train rendu cosmique par leurs musique, autant de  joints fumé tard le soir, le casque sur les  oreilles, tentant de capter l’essence de la musique. Si les deux disques précédent posaient les bases du style de Fuck Buttons, ce troisième s'est charger de les mettre à bas violemment, arrachant tout sur son passage. Car là ou les deux premiers albums conservaient une sorte de luminosité, celui ci est clairement une descente dans les ténèbres. Ici, nul place pour l'espoir, les boucles et les plages de synthés se font  oppressante, façon bande son de cauchemars ("Sentients") , les tambours de guerres appellent aux armes ("Brainfreeze") et invite à l'exploration de sombres recoins torturés ("Prince's Prize"). C'est sale, c'est violent, c'est tendu, ça fout la trouille, comme un vieux couloir dans une maison abandonnée, toute rouillée, mais bon sang, qu'est ce que c'est bon !




Pays/territoire : Bristol, Royaume-Uni
Posted in , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.