Moby - Innocents

























2013
Little Idiot / Because Music
Spotify | Deezer | Web

Ça commence avec "Everything That Rises", une intro au accent ambiant auquel le dj new yorkais nous à habitué, teinté de hip hop, une introduction tout en calme qui vide l'esprit et prépare l'auditeur pour la suite de l'album, j'ai été tout de suite charmé par ces accents électronique, le petit coté épique de la musique et la multitude d'arrangements très fouillé.
"A case for a shame", second morceau de l'album, est une superbe chanson qui elle flirte allègrement avec le trip hop, avec Cold Specks à la voix, claviers vaporeux, Moby continue avec la musique auquel il nous à habitué ces dernières années mais avec le soupçon d'inspiration qui lui à peut être manqué dernièrement.
A noté que l'album est composé de featuring pour moitié (Cold Specks, Damien Jurado, Wayne Coyne, Skylar Grey et Inyang Bassey). Chaque morceau toujours meilleur que le précédent, ce "The perfect Live" en duo avec Wayne Coyne n'est pas sans rappelé les scissors sisters (!), ou encore le  duo avec Inyang Bassey, chanteuse noire américaine à la voix grave et suave qui à déjà collaborée dans le passé avec Moby. L'autre moitié de l’album n'est pas en reste avec une bonne moitié de compositions inspirées et inspirante qui, si elles restent toujours "dans le style" Moby, ne s'en démarque pas moins par leurs qualités.
Qu'on se le dise, Moby revient avec son disque le plus inspiré depuis l'énormissime "18", et c'était en 2002 ...


Posted in , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.