The Secret Life of Walter Mitty OST - Theodore Shapiro & José Gonzales


































2013
Universal / Mercury
Deezer / Deezer | Spotify / Spotify | Web

On parle assez peu d'OST de film ici, sauf quand elle sont composés par Trent Reznor, et je plaide coupable. Attention Spoil :
Le film qui ma marqué en début d'année, et le mot est faible, est The Secret Life Of Walter Mitty. J'ai l'audace d'affirmer qu'il s'agit là du meilleur rôle de Ben Stiller, et de très loin. Ainsi, on y cotoie dès le départ, Walter Mitty, employé aux archives photos du magazine LIFE depuis près de seize ans. La vie de Walter est désespérément sans rebondissement, plates et morne. Depuis la mort de son père, il souffre de déconnexion, son esprit s'évade dans des aventures folles et loufoques. Lorsque le journal est racheté, il reçoit les négatifs d'un photographe célèbre travaillant  pour le journal en freelance. Le message accompagnant le négatif fait mention d'un négatif 25, pièce maîtresse de la vie du photographe, et sa meilleur selon ce dernier. Sauf que le dit négatif ne figure pas dans les épreuves tirées dans le laboratoire photo.
Commence alors pour Walter une course pour retrouvé la photo manquante. A l'aide d'indices, il décide de suivre  à la trace le  photographe  pour le retrouver, lui et sa photo.
Walter Mitty, c'est avant tout un voyage et des recherches. La recherche du négatif manquant n'est qu'un prétexte, ce que va faire Walter tout au long de son périple va lui faire découvrir qui il est vraiment. Il va devoir affronter ses peurs et ses angoisses dans des décors de rêve (Islande, Groenland, Afghanistan), avec de belles surprises à la clef. Ce voyage intérieur à été filmé, réalisé avec brio, j'ai rarement vu un film aussi bien tourné, et une bande son aussi belle.
Servis par une collection d'artistes prestigieux (José Gonzales, Of Monster And Men, Junip, Rogue Wave, Jack Johnson, David Bowie, Grace Mitchell). On peut aisément sentir tout au long du film le soin apporté par sa mise en musique. Et on ne  peut que saluer bien bas le travail de Theodore Shapiro qui à composé pour le film et ses séquences sans chansons des thèmes aussi beaux qu'accrocheur. L'ambiance qui en découle vous fera oublier tout le reste, et l'immersion du spectateur sera total.Servi par  un casting qui frôle l'excellent, c'est un film émouvant, touchant, sensible, de dépassement de soit, de courage, de folie et d'amour, et c'est le plus beau film que j'ai vu depuis très longtemps.

Posted in , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.