Lawrence English - Wilderness of mirrors
























2014
Room 40
Deezer | Spotify | SoundcloudWeb

Il y a un peu de Tim Hecker là dedans, c'est le premier nom qui m'est venu à l'écoute de ce Wilderness of Mirrors. Si je dis ça, c'est histoire de situer. J'aime la musique ambiant, parce qu'elle peut être tellement expressive quand bien composée, il n'y à que la musique classique qui puisse retranscrire aussi bien une émotion.  Ici, on est sur un concept album, grosso merdo, écrit en s'inspirant de la désinformation pendant la guerre froide. On est sur un flux tendu, à la veille de l'affrontement des deux blocs, le doigt chatouillant dangereusement le bouton nucléaire.
Qu'elles seraient nos pensées à ce moment  là ? Qu'est ce que l'on ferait ? Vivre intensément dans la crainte que votre vie s'achève dans un flash éblouissant, ou bien fuir le danger ? Tenter de revoir ses proches, sa famille ? Dire la vérité ? Se convertir ? autant de questions qui ont du passer par la tête de nos parents et qui passeront  par la votre à l'écoute de cet album.
Si je devais mourir demain, que ferais je ?


Lawrence English - Wilderness Of Mirrors from ROOM40 on Vimeo.

Posted in , , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.