SISKIYOU - Nervous

























2015
Constellations Records
Deezer | Spotify | Web

C'est sans doute à ça qu'aurait ressembler les albums d'Arcade Fire si il avaient continuer dans la lignée de Funeral (2004). Un chant parfois éraillée mais juste dans l'émotion qu'il transmet, des instrumentation parfois bancales mais touchante, une légère pointe de DiY mais sans les violons de Régine, qui pour le coup, ne manquent  pas vraiment.
Fi des comparaisons, Nervous, le troisième album des canadiens (encore!) de Siskiyou, touche du bout des doigts le sublime. Tant par l'alchimie degagée par ces chansons aux accents post pop/rock, tant par ce chant qui sait se faire discret, preuve qu'encore une fois, quand le message est bien délivré, nul besoin de le hurler. Le groupe se permet de belles expérimentations, on y retrouvera des pointes de folktronica et de krautrock, et toujours le soucis du détail qui tue. Comme ces touches de synthés discrète mais efficace, comme ces arpèges de guitares répétitifs hypnotiques, ces entraînant refrains folk.
Et toujours la douceur, le soucis de sonner juste, et ces ambiances feutrées, si parfois inquiétantes, jamais anxiogènes.
Bref, la beauté, bref, la justesse, bref, le bel album, bref, le coup de foudre immédiat dès la première écoute.


Siskiyou "Violent Motion Pictures" from Constellation Records on Vimeo.

Posted in , , , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.