I'm From Barcelona - Growing Up Is For Trees

























2015
Warner Music Sweden
Deezer | Spotify | Web

Je les avaient un peu perdu de vu, IFB, surement parce que leurs excellent premier album Let Me Introduce My Friend (2007) m'avait fait forte impression et que la suite fut moins bonne pour le groupe. Passé de l'anonymat le plus total au statut de représentant de la coolitude made in Suède n'a rien d'un exercice facile. Grosses tournées, grosse fatigue et un deuxième album anecdotique qui tente vainement de raviver la flamme du précédent sans y arriver.  Leurs troisième album passe complètement inaperçu ou presque  à sa sortir, chronique dans quelques blog spécialisés et quelques feuilles, mais rien de plus. Non, je crois que IFB  se cherchait et que comme il viennent de se trouver, ils avaient envie de le faire partager, et dans la bonne humeur, toujours.

Impossible  de ne pas sourire, pour moi, à l'évocation des concerts vu en 2007/2008, débordant d'énergie, de fun et utilisant une demi tonne de confettis par show, sans compter des ballons, de l'eau et un canot gonflable ou le chanteur pris place pour un crowd surfing d’anthologie. Comme à l'époque je n'avait pas le recul nécessaire en matière de musique, j'ai immédiatement placé se dernier sur un piédestal, au même titre par exemple que le premier album de Arcade Fire.

Je suis bien content de retrouvé mes suédois préféré, quand même. de retour avec un album court ( a peine plus de trente minutes), concentré de tout ce qui à fait le succès du premier album, mais sans le copier vulgairement. Ainsi petites ritournelles folk partagent l'affiche avec une poignée de très bons titre pop/rock agrémentés de pleins de petits instruments additionnelle (triangles, harpe, trompettes, pianos) qui rendent enfin le "vrai' son d'IMB, celui qu'on connait. Le groupe prouve qu'il est capable de se renouveler sans perdre son identité, déjà, et surtout qu'il à enfin atteint cette maturité, le parfait équilibre entre cette bonne humeur et ce fun qui sont sa  marque de fabrique, et sujets  plus sérieux abordé d'un ton léger (en ce qui concerne presque tout l'album, l'envie de revenir  à l'enfance, l'innocence et de ne pas grandir).
Non vraiment c'est bon de retrouver un groupe qu'on à autant aimé revenir sur le devant de la scène par la grande porte, et sans rougir. Aujourd'hui, je suis un enfant.


Posted in , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.