SoKo - My Dreams Dictate my Reality

























2015
Babycat Records
Deezer | Spotify | Web

Whow whow ! tout le monde se calme ! Incroyable cette propension qu'ont les gens à encensé un groupe  pour mieux l'oublier au profit d'une autre une semaine plus tard. Et vas y que je te  jouis au visage dans les commentaires "How c'est trop bien" "SoKo je t'aime" "Hanwww ça sent bon le son COLD des 70's !!"  Ferme ta gueule !

Non parce que, ouai, il est vraiment cool le troisième album de soKo, mais quid de votre extase au moment des autres albums ? Pigeons, consommateurs, je vous déteste, je vous chie à la gueule.
OUI bordel, ça ressemble un peu au mélodie d'un Cure, et c'est vachement bien imité, d'ailleurs.
Autant les likers sont légions à encenser l'album, autant les haters se font rares. Ou sont ces sentinelles du bon goûts, prêtent  à dégainer dès qu'un album commence à faire parler de lui ? Ou sont ces légions d'airains censer préserver nos oreilles à grand renforts de " C'est de la merde", "C'est du plagiat", "OMGT IT SUCKZ !!"
SoKo fera elle exception avec sont dernier albums, faut croire. Je ne peut m'empêcher de constater que l'actrice/chanteuse à été, une fois de plus, très bien entouré, "drivée", diront d'autres amateur d'anglicisme. Alors mettons  nous d'accord. SoKo, elle fait rêver, avec sa petite voix d'ange sexy, vraiment, même si elle casse pas trois pattes à un canard, use et abuse de la reverb, dégaine Rock, air faussement naïf, bref, une vrai opération de communication savamment bien orchestré par son label, peut être.
N'empêche...
N'empêche que l'album s'en sort plutôt bien, c'est vrai. Déjà, avec une tel homogénéité de sons, arriver à faire un albums ou ont se fait pas chier de A à Z, c'est cool. Ces mélodies, on les à peut être déjà entendu des dizaines de fois, n'empêche, on aime ça. Et c'est la tout le talent de l'album, qui produit une musique faite pour  être aimer, une musique qui donne parfois envie de danser, carrément ( "Who Wears The Pants", Temporary Mood Swing"). Parfois de juste s'allonger dans l'herbe sous le soleil du primtemps ("Monster Love"), et parfois autre chose.
Tenez, voici de l musique bien faites, que vous serez obligé d'aimer, on à fait en sorte que ça soit le cas, alors oublions les haters, les likers, et profitons juste d'un bon album, entres potes ou tout seul, et moi le premier, je fermerais les  yeux et je jouerait la carte de l’honnêteté.  Je sais ce qu'il y à derrière toi, album de musique, mais je t'aime quand même, comme on aime un pote quand on connait tout ses défauts mais qu'on reste amis avec.



Posted in , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.