Citizen - Everybody Is Going To Heaven

























2015
Run For Cover Records
Deezer | Spotify | Bandcamp

Attention à ne pas trébucher sur un lieu commun. J'ai appris à me méfier des groupes qui place le mot "heaven" dans leurs titres, leurs noms ou dans leurs chanson en général. Il n'y est guère de bonne chanson en générale. Si je fais cette introduction un peu téléphoné, c'est bien sur pour dire que Citizen ne fait pas parti de ces groupes mauvais (en général) mais pas non plus des plus géniaux.
La force de cet album réside dans son coté doux/amer. Alternant compositions énervées lardées de basses énormes et des chansons plus tranquille, presque des slows. La seconde, c'est cette ambiance un peu malsaine qui se dégage de l'album. Ravie de pouvoir dire que l'album est assez original pour être cité, je peut aussi affirmer que le paradis dont on vous cause ici n'est qu'un rideau de fumé qui dissimule un enfer froid et tranchant. Une longue pente glissante dont chacun de nos gestes pour ralentir la chute n'est qu'un répit futile avant la chute final, inéluctable. A citer des groupes ou des genre, histoire de pas y allez en aveugle (bien que fortement recommandé), je dirais qu'il y à un poil de Killing Joke, un peu de cold wave/ shoegaze et beaucoup d'ambiances sombre, façons d'enfoncer le clou, ici, le paradis est une chimère après laquelle on trotte toute sa vie. La musique de Citizen est froide, comme la vision de la vie du groupe. On est dans de l'hyper pragmatisme, pas de place au divin. Dieu est mort.
Bienvenue.

Posted in , , , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.