Mesarthim - Isolate

























2015
Bandcamp

Mesarthim, en sanskrit, c'est la première étoile de la constellation du berger. Elle se situe à 204 année lumière de la Terre, sois la porte à coté selon les standards de distance astronomique.
En 2015, c'est également le nom d'un groupe australien, qui sort à la sauvette, sans  pub, son première album.
Et quel album.
Seigneur, quel claque dans la gueule. Véritablement, on est à la synthèse entre Deafheaven ou Ghosth Bath. J'aurais employé le terme de quintessence, mais il aurait été déplacé. Disons qu'en explorant le champ lexical de la dépression, de la rage, de la tristesse et de la mort, on aurait finit par trouver un mot pour les fondre en un seul. Et là vient la musique de Mesarthim.
Chaque chansons, chaque seconde de musique est un chef d'oeuvre d'orfèvrerie. Sachant manié le mélange des genre avec brio (ces nappes de synthés, ces claviers discrets mais tellement immersifs), plaqué sur un duo de guitares saturées jusqu’au seuil de l'audible, ce chant de martyr avant la mort. Tout, tout est fait en sorte pour vous évoquer et vous plonger dans les recoins les plus sombres de votre esprit, là ou l'on séquestre ce que l'on ne veut pas se dire à sois même, ou bien alors ça sera la lumière et le début du voyage, à vous de choisir, et pas besoin de drogue ici, un bon casque audio fera l'affaire.
On est en présence d'un disque d'ambiance, indubitablement, qu'il vaut mieux écouter au calme, ou très fort, sans perturbation extérieur, car la force de frappe d'Isolate, c'est d'arrivé à presser notre imagination jusqu'à en faire une aventure intérieur. Chaque auditeur ne le vivra pas de la même façon, et des champs de batailles de l'antiquité jusqu'au duels de croiseurs stellaires en orbite d'Aldebaran, le lien est fait.
Épique.


Posted in , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.