So Hideous - Laurestine

























2015
PROSTHETIC RECORDS
Bandcamp

Comme un petit air d'univers sur cet album de So Hideous. L'album semble y décrire le trajet d'un triangle inclue dans un cercle.
La musique y est  redoutablement belle et  puissante, savant mélange de black métal, de classique et de shoegaze. Définitivement enterré, Deafheaven, malgré un dernier album très bon (on en reparlera bientôt). Ici, un chant hurlé à s'en faire péter la nuque et les poumons, des guitares hyper saturés emprunte de lyrisme, un fond de classique avec pianos, chœurs, cordes, une batterie qui tabasse aussi bien la double pédale que que les rythmes plus doux, et surtout, une grandiloquence, une morgue, et un talent de composition absolument bluffant  pour un groupe de ce style.
Evidemment, on est dans l'extrémité épique du black métal (voir  plutôt du post black métal), et on est plus dans un instrumental ou planent quelques voix habitées par un fantôme furieux plutôt que dans un vrai disque plus traditionnel. N’empêche, il est rare de ces albums qu'ont qualifient presque de "cinématographique" qui ne me laisse jamais sur ma faim, et qui me passionne de bout en bout. De ces disques qui brosse un spectre de sentiments et d'émotions à trois cent soixante degrés et qui raconte une histoire. Pour moi, ce dernier point sera toujours le plus important.


Posted in , , , , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.