Stone Sour - House Of Gold And Bones part 1

2012
Roadrunner Records
Deezer | Spotify | Web

Bon bon bon, j'admet, j'ai pas mal écouté Stone Sour, avant. Pour moi qui étais assez fan de métal mais sans pour autant aimer les trucs trop bourrins, c'étais pile ce qu'il me fallait  à l'époque, une version light de Slipknot. Aujourd'hui, j'aime toujours pas Slipknot, et je m’aperçois à quel point on change quand on grandit.  Stone Sour n'a finalement jamais été qu'un échappatoire pour Corey Taylor, histoire de décompresser entre deux tournées de Slipknot et de se faire plaisir en jouant un Métal assez basique, très cliché et dénué de toute  originalité. C'est donc comme ça que je  vais continuer à considérer les albums de SS, finalement. Je suis le premier à dire qu'il faut savoir évoluer avec ses groupes favoris. Le problème ici c'est que le groupe n'a jamais évolué, tandis que mes goûts ne sont plus les mêmes que quand j'avais 18 ans. SS pond son quatrième album et ne change pas d'un iota la recette, c'est la même avec un emballage différend. On y retrouveras une série de titres bourrins pour rassurer l'auditeur, de  nombreux titres avec le cul entre deux chaises, entre Rock et Métal, tellement anecdotique qu'on les oublieras dès qu'ils seront finis et la traditionnel ballade Rock dégoulinante, avec son fameux solo à la troisième partie et ses voix de choeurs très moche. Je vais pas cracher trop non plus sur le groupe, parce que j'ai aimé, fut  un temps, avant, quand j'étais jeune et qu'on s'échangeais encore des cd's gravé avec les potes (j'en ai encore des dizaines qui prennent la poussière à la maison). Stone Sour, un morceaux sur la bande son de mon adolescence qui à un peu mal vieillit, je renie pas, mais je conseille pas non plus.

Posted in , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

One Response to Stone Sour - House Of Gold And Bones part 1

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.