The Hives - Lex Hives

2012
Columbia
Spotify | Deezer | Web

Fatigué, il s'assit devant son ordinateur. Une légère douleur à la tête le lançait désagréablement. L'ordinateur se mit en marche. Dans ce crane tourmenté, des souvenirs du 31 en pagaille, ça avait été une belle fêtes, avec plein de bonne bouffe, de l'alcool à foison, ce qu'il faut de jolie filles pour se faire plaisir au yeux, et il avait même réussit à passer quelques bons titres électro pour faire danser le monde. En somme, un bon réveillon, avec plein de peroxyde d'azote, aussi. Il subissait le contre coup émotionnel de la soirée, tout ces bons moments étaient balayé par le rouleau compresseur  implacable de la réalité bien dure et  moche. Lundi, il fallait reprendre le boulot, continuer le petit train train quotidien, les collègues et leurs dégaines qu'il ne supporte plus, leurs  humours merdique, leur sous culture, tout ça d'un coup après une parenthèse salvatrice de deux semaines passé comme dans un rêve. Seulement des bribes de souvenirs, d'émotions, de sourires, de pluies, de froid, d'ambiances feutrées et de marrons chauds.

Il soupira, en proie  à une morosité galopante qui semblait le condamner à errer sur facebook le restant de la journée. Son chat vint lui réclamer un câlin qu'il lui offrit machinalement, sans y prendre un quelconque plaisir.  Heuresement, il y avait, sur sa liste d'album à écouter, le  dernier The Hives, qu'il avait complètement  oublié. Si l'album n'avait rien de très  original, il lui donna l'énergie de se lever de sa chaise  pour commencer à massacrer frénétiquement les araignées qui avaient squattées le plafond en son absence. Tout à sa folie destructrice, il balança le bordel de la chambre pou n'en faire qu'un tas.  Des livres, des revues, des cds, dvd, des boite de jeux, des reliefs de  nourritures et son courrier des six dernier mois, dont  il attendait patiemment que la pile tombât de son bureau avant de la classer. Il donna un grand coup de pied dans le tout, envoyant valser son contenu, et il se mit à hurler en se dirigeant vers le frigo pour déjeuner.
Come On! Come On! Come On!


Posted in , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.