The Districts - A Flourish And A Spoil

























2015
Fat Possum Records
Deezer | Spotify | Web

En voilà un de ces disques sans prétentions. Salut, nous c'est The Districts, et on va jouer du rock d'inspiration Garage / Grunge. Notre son est pas très clair, sonne  un peu sale, c'est normal, nous l'avons voulu, ce coté brut, animal, non retouché. Bon, notre chanteur n'a pas la même tessiture que Kurt Cobain, du coup, on sonne parfois un peu mou. Alors pour pallier à ça, on met l'accent sur les textes, ont racontent, ont essaient de provoquer quelque chose chez l'auditeur, des sensations, des émotions, peut être. C'est qu'on aime pas grandir, nous, on trouve notre inspiration dans les histoire d'amour sur skype, dans l'éclat de la lune sur la mer  à six heure du matin, dans la fumé de cigarette et dans le tapage des bars de nuit. Dans les éclats de rires des copains, dans le sourire et la chute de rein des copines, dans l'injustice des vieux cons et dans la rage face à eux, dans la violence sourde qui couve chez nous depuis trop longtemps et dans la musique comme exutoire à tout ce qui précède.
Notre premier disque est bien, franchement, écoute le, même si c'est pas franchement transcendant, tu passeras un bon moment à son écoute. Faut dire que  notre principale défaut est de sonner comme trop de groupe auparavant, surtout musicalement, mais on est jeune, on va progresser.

Surtout n'oublie pas d'écouter "Bold"et "4th And Roebling"  les singles qui tuent quand même de l'album. Et bizarrement, on passe presque mieux en acoustique, pet être bien qu'ont s'est trompés de genre, après tout. Enjoy :



Posted in , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.