Learning - Dirger

























2015
Sharktooth Records
Bandcamp

Learning  à des choses à dire. Des choses qui ont autant d'importances que la musique. Ce n'est certes pas un groupe "à textes" mais la longueur de certaines chansons mérite qu'on s'attarde  un peu sur les lyrics, on y reviendra.
Promis après ça j’arrête de parler de Sharktooth Records. Le requin à les dent  longue, et ce n'est pas de ma faute si ce label canadien possède d’excellents groupes dans son catalogue, on a déjà parler de Stegosaurus, voici son cousin de la baie de Saint John.
Le sentiment que la musique  à été enregistré à l'arrache est palpable dès les premières notes. Non pas que le son soit dégueulasse, mais juste assez sale pour nous faire comprendre qu'ici on fait du DIY et qu'on à pas le matos  pour trafiquer le son, et que d'ailleurs, on s'en branle un peu.
Alors c'es vrai qu'entre ce duo de guitare électrique/acoustique, cette basse parfois brouillonne, ce chant pas toujours juste et la batterie en prise direct sur les sessions, on aurait pu avoir peur. Mais non. Le groupe parviens  à un mélange homogène, presque un style à part entière, ou le Rock est roi, encadré par ses lieutenants du post punk et du grunge. Ce qui séduit au delà de la simple écoute de la musique, c'est le sentiment de sincérité qui émane d'un chant éraillé, grave et et pas toujours  juste, c'est vrai, mais qui ne triche pas.
Ce chant grave au service de la musique qui ne cesse de déclamer sur la vie, la mort, l'amour, le quotidien, avec cette profonde mélancolie de ceux qui vivent face à la mer, dans un climat pas toujours des plus clément. C'est séduisant et c'est vrai, et c'est excellent alors n'hésiter pas à allez écouter, je vous le recommande (et c'est seulement 5$ canadien pour la version MP3, soyez pas des rats).


Posted in , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.