Littles Kid - Logic Songs


2011







Est-ce possible qu'autant de bons artistes puissent passer totalement inaperçus ? Je veux dire , depuis que j'ai décidé de me pencher sur les albums faits  à la maison avec peu de moyens, j'en suis déjà à près d'une centaine d'albums à écouter et j'en ai déjà écouté une douzaine... Comment pouvons nous préferer les deux bouffons en slip de LMFAO à la vrai bonne musique, comment préférer un Guetta  à un Rebotini ou un Justice, non mais c'est une vraie question ! Le mouvement Chillwave est né il y à quelques années, sans doute au départ par des fans de Boards of Canada et de leur son vintage  unique. Le Low-Fi (devenu Lo-Fi) existe lui depuis toujours car il y a toujours eu des musiciens, partout dans  le monde, pour faire de la musique, la récente visibilité de ce genre  musical qui s'assume maintenant  pleinement permet même à certains de connaitre le succès, on pensera à des gens comme Com Truise ou Neon Indian, qui pour ce dernier, n'a jamais abandonné sa façon de travailler malgré le succès (mérité) qu'il obtient depuis quelques années. Avant  qu'on me houspille,  je considère chaque album fait chez soit avec peu de moyens comme un disque Lo-Fi, même si ce dernier  possède un son clean et propre de tout larsens. Le Lo-Fi, c'est cool, parce que les musiciens de l'ombre mettent tout le coeur  à l'ouvrage, un tel disque s'écrit avec son âme, parce que chaque artiste fait la musique qu'il à envie d'entendre, parce que beaucoup font de très bons albums en espérant accrocher le maximum de gens. La mort dans l'âme, je me dis que je vais surement, au cours de ma vie, passer à coté d’excellents albums dont je n'entendrais jamais  parler. J'aimerais que ceux qui le méritent soient reconnus pour leurs travaux, parce que les maisons de disques sortent merdes sur merdes pour tenter de sauver un marché qui leur a totalement échappé ces dernière années. La prochaine maison de disque est virtuelle, qu'on se le dise. Dans ce grand truc un peu foutraque, on tombe parfois sur des albums fragiles, sensibles, humbles, presque timides, comme trop honteux  pour jouer dans la cour des grands.

A l'instar de Little Kid, un album qui à bercé mon après midi d'une douce mélancolie. C'est un disque  pour les  jours gris et pluvieux, au coin du feu, tu écoutes la  pluie battre sur les carreaux en traînant sur  internet, puis au final tu te laisses surprendre  à chaque fin de chanson, celle d'après sera t-elle aussi bonne que la précédente ? Elle l'est.

Bandcamp / Myspace






Pays/territoire : Cité de Westminster, Londres, Royaume-Uni
Posted in , , , , , , . Bookmark the permalink. RSS feed for this post.

Leave a Reply

The Black Box 2010 - 2015. Powered by Blogger.

Search

Swedish Greys - a WordPress theme from Nordic Themepark. Converted by LiteThemes.com.